• La tannerie

    Nous sommes allés visiter une tannerie à Lavausseau. Elle n'est plus en activité car elle était trop polluante.

    Dans la première salle, les peaux étaient salées et conservées plusieurs jours.

    Puis elles sont lavées dans une machine avec de l'eau et du savon pendant trois jours. Puis elles sont rincées dans cette même machine pendant trois jours. C'est le reverdissage.         

     

     

    Les peaux sont ensuite égouttées puis c'est l'écharnage. La viande qui peut être encore accrochée est enlevée grâce à une machine.

    Autrefois, ils le faisaient avec un racloir dehors par tous les temps. C'était un travail très pénible.

     

     

     

     

    Ensuite les peaux sont mises dans un bain d'eau, de sel et d'acide afin d'ouvrir les pores de la peau. Elles y restent 15 jours. C'est le picklage. Puis elles sont mise dans un autre bain. C'est le tannage en coudreuse (nom des machines). Autrefois elles étaient enterrées et recouvertes par des écorces de bois. Mais cette étape durait plusieurs années.

    Elles sont ensuite égouttées puis graissées afin de les réhydrater. Elles sont empilées poils contre poils et peaux contre  peaux.

    Puis c'est le séchage. Les peaux sont étirées sur une planche et fixées avec des gros clous (picots). Elles séchaient un à trois mois en hiver et une semaine en été.

     

     

     

    Elles étaient eensuite placées dans une grosse cuve (foulon) avec de la sciure de bois. C'est le foulonnage. Elle se collait aux peaux pour enlever le surplus de graisse et d'humidité.

    Elles sont ensuite mises dans la roue à battre pour s'assouplir et enlever la sciure qui était collée.

    Puis elles sont polies pour les étirer et les assouplir mécaniquement. C'est le polissonnage.

    Elles sont ensuite découpées au rasoir pour que les contours soient nets. Pour finir,  c'est le ponçage. Le tanneur enlevait les imperfections (côté peau) pour que ce soit tout doux.

     

    Les peaux étaient vendues pour fabriquer des selles, des semelles de chaussure...

    Puis nous avons fait un atelier. Nous avons pu fabriquer soit des bracelets soit des bourses.

    Pour les bracelets, nous nous sommes d'abord entrainés sur un morceau de cuire pour écrire notre prénom avec des poinçons et un marteau.

    La tannerie de Lavausseau

    La tannerie de LavausseauLa tannerie de Lavausseau

     

     

     

     

    Pour les bourses nous avons tracé avec un gabarit le contour de la bourse puis nous l'avons découpée. ensuite il a fallu avec une pointe et un marteau faire des trous pour ensuite faire passer les ficelles.

    La tannerie de http://ekladata.com/zGISDstTuO1_ONFchwCu1SwC0Ao@500x375.jpgLavausseau

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai aimé visiter la tannerie parce que j'ai été surpris de voir comment les peaux étaient lavées. De plus j'ai été étonné de voir comment ils raclaient les peaux. J'ai aussi fabriqué une bourse en cuir. (Alexis)

    J'ai aimé fabriquer un bracelet en cuir. J'ai trouvé la visite intéressante car j'ai appris comment le cuir était tanné autrefois.(Maxime)

    Je n'ai pas aimé la visite car c'était trop long. Le guide donnait beaucoup d'explications. (Daniel)

    J'ai aimé fabriquer un bracelet en cuir. (Yanis)

    j'ai aimé la visite de la tannerie. Il y avait beaucoup de peaux d'animaux.  Elles étaient très douces comme des couvertures. (Lorenzo)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :